Lez'arts et pépites à Philomène

Le p’tit Bonheur du jour

Le Bonheur,

tu cherches tu cherches mais tu n’sais plus où le chercher

tellement déjà tu en as tout parcouru de chemins et de bouquins,

de spi de toutes les couleurs et de psi aussi …

Tu cherches tu cherches et tu t’égares…

Ou tu  crois l’avoir trouvé, attrapé,

et le temps d’attraper tes clés

et le voilà déjà parti,

alors tu t’es habitué à sentir le « bof » en toute saison.

Mais le bonheur existe, je l’ai rencontré !

R-éveille toi !

En vrai !

Alors c’est quoi ce Bonheur ?

Celui après lequel on court tous et que même sarenzamazon ils vendent même pas ?

Je crois que j’ai des pistes pour toi :

Tu crois que c’est quand c’est très tôt peut être…

Peut être que tu passes à côté parce que c’est de trop bonne heure pour toi ?

Et t’es du genre grasse mat’? 

Pas d’bol !

En plus on vient de changer d’heure…

Il était peut être tout entier exactement dans celle-là qu’on vient d’enlever ?

Ou alors tu crois peut être que le bonheur c’est l’heure

qui a le plus de saveurs, de parfums, de gourmandises, d’épices,

de dosages subtiles de goûts raffinés sucrés salés poivrés :

que du bon goût dans cette heure…

Pas d’bol !

Tu t’es mis au régime sec pour la taille XXS de ton slip de bain de l’été prochain…

alors tu passes à côté de toutes ces douceurs de la bonne heure… ?

Mais je crois que c’est que tu le cherches trop trop grand…

Or, le bonheur, c’est petit.

Petit quand tu le rencontres,

Petit quand tu le croises sur le chemin,

Petit quand tu le saisis,

Petit quand tu l’aperçois,

Petit quand il murmure,

Petit quand il se diffuse discrètement,

Petit, comme toi, quand tu le cherches, 

juste à ta hauteur,

juste à la taille de tes mains,

de tes oreilles,

de tes yeux..

Pour ne pas te faire peur,

le bonheur s’ajuste,

calibré pour toi :

c’est le sourire complice de l’enfant espiègle,

c’est le premier rayon de soleil glissé entre les volets,

c’est le baiser volé sur la jetée,

c’est une vraie lettre dans la boite aux lettres,

c’est la partie de pétanque partagée avec le vieux copain,

c’est la mésange audacieuse qui vient picorer sur ton rebord de fenêtre,

c’est le parfum de l’agneau de 7 heures qui monte de la cuisine,

c’est le voisin violoncelliste qui t’offre Bach par un dimanche pluvieux,

c’est le sms impromptu de ta bonne copine,

c’est la première bière printanière dégustée en terrasse,

Le Bonheur,

il est semé à la hauteur de ton être.

Si tu sais l’apercevoir et t’en saisir,

il se faufile dans ton coeur insaisissable,

mystérieux,

imprévisible,

et là il prend racine,

il devient plus grand que toi,

si grand qu’il déborde de ta frêle carapace,

qu’il ne sait que se partager,

se démultiplier de toi à tous ceux qui te croisent…

N’en as tu pas croisé de ces personnes rayonnantes ?

Ce sont des collectionneurs de petits bonheurs !

Des sources joyeuses auprès de qui il fait si bon être.

Leur recette ?

C’est très simple,

C’est par ici :

http://lesamisdemagda.fr/ptiboneurs/

Alors, à très bientôt de te lire dans la rubrique

« les collectionneurs de petits bonheurs »…

La révolution joyeuse est en marche…

Et si tu veux aller plus loin :

Au plaisir de te croiser, 

À Rennes,

place de la mairie ,

Du 4 au 6 Mai 2015,

pour

« la forêt des petits bonheurs »

Affaire à suivre…

En route jolies gariguettes !

Rendez-vous à Rennes pour « la forêt des petits bonheurs » jolies gariguettes ! Un clic sur une fraise et une p’tite chanson cadeau…

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Blog du niveau intermédiaire |
Bulle de peinture |
Cloclodessin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | OLGANIKOLAEVA
| Jesseillustrateur
| Creavity